Santé

Le langage corporel en thérapie

De nombreux thérapeutes se fient au langage corporel pour les aider à comprendre ce que vivent leurs patients. Ils peuvent poser une série de questions à réponse oui ou non, en observant attentivement le patient à la recherche d’indices. Ils peuvent également utiliser des indices spécifiques, comme la taille et la forme des mains d’un patient, pour suivre ses émotions en temps réel.

Les thérapeutes lisent-ils le langage corporel ?

Oui, les thérapeutes lisent le langage corporel en thérapie. En fait, ils le font probablement plus que vous ne l’imaginez.  Du tout début de la thérapie jusqu’à la dernière séance, les thérapeutes lisent généralement le langage corporel de leurs patients tout au long de la séance.

Ce n’est pas seulement l’apparence et la démarche d’un patient qui sont importantes, surtout lorsqu’il s’agit de lire le langage corporel – c’est aussi la façon dont il tient ses mains et ses bras.  Ces parties du corps sont aussi importantes pour comprendre les émotions que le visage. Par exemple, un thérapeute peut avoir un patient qui est incroyablement en colère, mais dont les mains sont serrées devant lui. Cela peut signifier deux choses : soit le patient essaie de contenir sa colère, soit il ne se rend pas compte à quel point il est réellement en colère.

Comment puis-je apprendre à lire le langage corporel ?

On pourrait croire qu’il s’agit d’une compétence innée, mais ne vous inquiétez pas : ce n’est pas aussi difficile qu’il y paraît. La vérité est que l’apprentissage des bases de la lecture du langage corporel est en fait très simple. Tout ce que vous devez faire, c’est observer vos propres mains et bras lorsque vous ressentez une émotion particulière. Faites attention à la façon dont vos mains bougent, et essayez d’imiter les mêmes mouvements la prochaine fois que vous ressentirez une émotion. Cela vous aidera à vous habituer et, très vite, vous serez capable de lire le langage corporel des autres aussi bien que votre thérapeute.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la lecture du langage corporel, vous pouvez toujours vous adresser à un thérapeute, qui pourra vous donner ses meilleurs conseils. En fait, de nombreux thérapeutes proposent une formation spéciale dans ce domaine et peuvent apprendre à lire parfaitement le langage corporel en thérapie afin que les patients n’aient aucun secret.

Que révèle le langage corporel au thérapeute ?

Le langage corporel peut fournir de nombreuses informations sur un patient. Il peut indiquer au thérapeute si le patient est anxieux ou détendu, agressif ou craintif. Il peut également indiquer au thérapeute dans quelle mesure le patient est engagé dans la séance et s’il est en relation émotionnelle avec le thérapeute.

En outre, il existe ce que les thérapeutes appellent les “micro-expressions”. Il s’agit de réactions très rapides à ce qui se passe dans la séance de thérapie. Il peut s’agir de signes de malaise, de changements d’attention et de changements d’émotion.

Les thérapeutes peuvent également entendre des choses telles que “Est-ce que tu parles de moi ?” ou “Est-ce que tu m’attaques ?”. Les thérapeutes peuvent utiliser ces signaux pour déterminer si leurs patients ont l’impression que l’on parle d’eux ou qu’on les attaque.

Lorsque le patient regarde vers le thérapeute, il est possible qu’il cherche à s’exprimer davantage ou qu’il ne soit pas sûr de ce qu’il dit.
Lorsqu’un patient répond au thérapeute par un signe de tête, cela peut signifier qu’il est d’accord et qu’il veut passer à autre chose.
Le langage corporel des patients peut également inclure des éléments tels que le fait de baisser les yeux et de détourner le regard lorsqu’ils ne veulent pas parler de quelque chose ou d’éviter complètement le contact visuel.  Dans les deux cas, il s’agit de signes indiquant que le thérapeute devrait peut-être poser une autre question, sans pousser le patient à bout sur un sujet qui suscite une réaction négative.

Quels sont les types de langage corporel ?

Le langage corporel se décline généralement en deux niveaux : un niveau conscient, qui correspond à ce dont le patient est conscient, et un niveau inconscient, qui se déroule sous le niveau de conscience. Le langage corporel peut être conscient ou inconscient selon qu’il est pratiqué par une personne consciente ou une personne inconsciente.

Lorsque nous parlons de communication non verbale, nous parlons principalement de :

La position du corps – Elle peut être décrite par des mots comme “anxieux”, “détendu” ou “agressif”. Elle peut également être décrite par la distance que le patient garde avec le thérapeute et par le fait qu’il se tourne vers le thérapeute ou s’en éloigne.

Posture – Il s’agit de la façon dont une personne tient son corps, notamment la façon dont les épaules sont tenues ou voûtées. S’y ajoutent le contact visuel et les mouvements des mains et des bras.

Gestes – Il s’agit de mouvements des mains et du visage, comme le fait de pointer du doigt. Il y a aussi le toucher des mains, les accolades et les gestes en général. Les gestes peuvent être utilisés pour exprimer des sentiments ou montrer comment une personne pense.

Mouvements des yeux – Il s’agit du fait de regarder quelqu’un et de détourner le regard, ainsi que de la vitesse à laquelle une personne établit un contact visuel.

Les expressions faciales – Il s’agit des mouvements du visage qui comprennent les expressions et d’autres formes de communication non verbale telles que le sourire ou le froncement des sourcils.

Pour en savoir plus sur La communication non verbale et ses types, Lisez ce pdf REC-La-communication-non-verbale2.pdf

Quelles sont les techniques utilisées en thérapie ?

Les thérapeutes utilisent le langage corporel pour :

Apprendre au patient à gérer ses émotions et à exprimer ses sentiments.  Cela peut inclure l’utilisation des cinq D -Description, Démonstration, Distance, Démonstration et Description. Il s’agit d’un processus qui aide les patients à apprendre la dynamique entre eux et leur thérapeute. Le processus commence par la description de ce qui se passe avec le langage corporel du patient avant de communiquer avec lui en faisant une démonstration.

Vérifiez si le patient écoute ce que dit le thérapeute.  Le thérapeute peut le faire en utilisant une technique appelée “miroir”. Il s’agit d’un processus utilisé pour vérifier si le patient est engagé dans la session de thérapie. Si quelque chose est dit au patient et que son langage corporel ne change pas en réponse, il se peut qu’il ne soit pas attentif.

Vérifiez si le patient se sent à l’aise pour parler de certaines choses.  Il arrive qu’un patient révèle trop d’informations dont il n’est pas prêt à parler. Si le thérapeute le remarque, il peut changer de sujet en utilisant des techniques de langage corporel.

Language du corps

En psychothérapie, les thérapeutes utilisent leurs compétences en communication non verbale pour créer un environnement thérapeutique pour les patients. Plus précisément, les thérapeutes utilisent la communication non verbale pour impliquer les patients et fournir un contexte thérapeutique à la thérapie.

La communication non verbale est importante en psychothérapie car elle aide les thérapeutes à comprendre ce qui motive le comportement du patient. En outre, la communication non verbale peut fonctionner comme un outil de persuasion entre le thérapeute et le patient qui crée une connexion observable entre les deux parties.

Laisser un commentaire